Le lettering : comment jouer avec les lettres ?

« Loin de moi l’idée de vous inculquer notions, bases et astuces techniques à propos de l’art subtil du lettering. Cela serait bien prétentieux de ma part. Le temps d’un article, je vous propose plutôt un rapide tour d’horizon sur ce qu’est le lettering, ses tendances et l’engouement qu’il suscite. »

Le lettering, qu’est-ce que c’est ?

Le lettering est un anglicisme très largement utilisé, pour parler de lettrage. C’est une discipline qui consiste à dessiner à la main des lettres, des caractères et à les mettre en situation de façon créative et ornementale.

Le lettering, n’est pas à confondre avec :

  •     – de la calligraphie.

Généralement, on parle de calligraphie lorsqu’on utilise une plume et de l’encre. C’est un procédé qui se rapproche fortement de l’écriture. Il consiste en un tracé à la main, d’une écriture cursive et selon une technique précise.

  •    – de la typographie.

La typographie est le fait de créer une police regroupant l’ensemble des caractères afin d’exploiter ceux-ci pour reproduire des mots, des phrases, des textes et dont la forme est fixée définitivement et utilisée dans le cadre de mise en page et d’impression.

Si nous voulions résumer tout cela de manière symbolique, nous pourrions dire que le lettering est artisanal ; là où la typographie est technique et la calligraphie artistique.

L’engouement pour le lettering, le pourquoi du comment 

Simple effet de mode ou réelle tendance, une chose est sûre, le lettering compte de plus en plus d’adeptes dans le monde du graphisme.

Mais pourquoi un tel engouement ? Plusieurs hypothèses tendent à se dégager.

« Mettons de côté la possibilité d’un simple phénomène de mode qui, à mon sens, n’a pas de fondements autres que l’effet de masse et n’a donc pas grand intérêt à être expliqué. Et essayons de nous pencher sur des hypothèses plus intéressantes. »

 

  • Un retour aux sources

Ce regain d’intérêt peut s’expliquer par l’envie de certains professionnels de revenir aux sources. Une façon de renouer avec le papier, les techniques traditionnelles, le fait-main. D’ajouter de l’authenticité et de démarquer son design, sa création, à l’ère du tout numérique et de l’abondance de ressources à la portée de tous.

 

  • Une influence outre-atlantique

Ensuite, on peut noter les fortes influences américaine et anglo-saxonne dans le graphisme actuel. Pays dans lesquels le lettering (à travers notamment le Sign Painting) a gardé une place bien plus pondérante dans la culture populaire. Là où, en France, l’évolution des styles graphiques et des technologies (les deux étant bien évidemment liés) ont engendré à un déclin d’intérêt pour cette technique.

  • L’inspiration venue de la rue

Enfin, cet enthousiasme pour le lettrage peut s’expliquer par l’influence toujours plus importante du graffiti et, plus généralement, du street-art auprès des graphistes.

Pour aller plus loin

Côté inspiration, je vous laisse découvrir le travail des artistes suivant :